Construire une maison passive en bois de A à Z

De nature écologique, une maison passive présente des caractéristiques propres qui la différencient des autres styles de constructions. Vous devez de ce fait prendre note des principales étapes de la réalisation d’une telle maison. Il est important de partir du bon pied pour obtenir une habitation passive en bois répondant pleinement à vos attentes.

Les caractéristiques et la règlementation sur une maison passive

Une maison passive est généralement une maison qui ne consomme d’énergie. Elle en produit elle-même grâce à la qualité de la construction. Elle repose alors sur la réussite de son isolation pour assurer le confort des occupants. Cela est valable que ce soit en été ou en hiver. En tout cas, vous ferez le maximum d’économie d’énergie en misant sur une maison passive.

Certes, la réalisation d’un bâtiment passif n’est pas régie par un règlement précis. Mais, la construction doit faire l’objet d’un label. Elle doit être certifiée « PassivHausInstitut » pour être reconnue comme étant passive. Vous devez aussi vous assurer que votre habitation réponde à la RT (règlementation thermique). Enfin, il ne faut négliger le permis de construire avant de commencer les travaux.

Comment se déroule la construction d’une maison passive ?

Les travaux commencent par le terrassement du terrain et la réalisation des fondations. Vous aurez aussi besoin d’une dalle de béton armé isolée à l’aide de plaques de polystyrène extrudé. La construction d’une maison en bois nécessite aussi une bonne organisation ainsi qu’une capacité de manutention. Cela facilitera le montage des panneaux pour les murs au niveau de la dalle.

Ces éléments sont normalement conçus avec des planches de 30 cm d’épaisseur. Il ne faut pas négliger les contrevents en plaque d’OSB de classe 4 à l’intérieur. Vous pouvez réaliser les travaux avec l’aide de quelques amis tout en louant les bons équipements. Cela est par exemple le cas pour l’engin manuscopique qui permet de réaliser les travaux plus rapidement.

Assurez l’étanchéité à l’air du bâtiment

Une maison passive en bois doit avoir une étanchéité à l’air indiscutable. Cela peut se faire avec la pose d’un pare-vapeur ainsi que des membranes hygrorégulantes. Sinon, vous pouvez aussi miser la mise en place d’une pare-pluie avec des panneaux d’OSB. Le plus important est d’assurer la qualité de l’adhésif que vous utiliserez pour réaliser l’étanchéité du bâtiment.

Il vous est recommandé de poser les membranes en continu pour travailler l’étanchéité de la maison. Cela implique la pose dans les normes des recouvrements de l’édifice. Il faudra aussi assurer la pose des menuiseries tout comme les différents réseaux de raccordement. Ces derniers doivent passer par les parois de la maison. Cela ne doit en aucun favorisé les fuites d’air.

Montage de la charpente

Le montage de la charpente ne devrait pas poser le moindre souci. Cela commence par la mise en place de la ferme ainsi que les chevrons. Ces derniers se posent au niveau du lisse bois de finition sur les panneaux muraux. Il est plus judicieux de poser des bandes d’étanchéités adhésives sur les jonctions de ces éléments.

Il ne faut rien laisser au hasard pendant la réalisation de la charpente. Vous devez alors assurer la mise en place du pare-pluie. Des tasseaux doivent être fixés correctement au niveau de l’ossature du bâtiment. Cela facilitera la pose du bardage avant de passer par la fixation des lames en clin.

La pose d’une VMC double flux

Certes, une maison passive en bois ne nécessite pas la pose d’un chauffage pour affronter l’hiver. Il faut en outre garantir son aération avec l’installation d’une VMC double flux. Notez que ce système peut servir de chauffage pendant les périodes de froid. Celle-ci s’intègrera efficacement avec les matériaux bio sources utilisés pour la construction. Il suffit d’assurer la pose des plaques à travers les combles et l’ossature de la maison. Vous ne devez pas non plus négliger le passage des gaines.

Par ailleurs, la VMC combinera aussi facilement avec l’ouate de cellulose que vous choisirez pour isoler le bâtiment. L’isolation est en outre complétée avec des panneaux en fibre de bois d’une épaisseur de 6 cm. En tout cas, il faut réaliser une isolation en continu pour éviter l’apparition des ponts thermiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.